Qiu sommes-nous

DE REMORQUES A JOBCOATING

L'entreprise familiale a été fondée en 1986 à Molenstede par le père des propriétaires actuels pour la production de remorques. Cette activité existe encore aujourd'hui, mais est complétée par des extras.

Puis, en 1990, les deux frères et la sœur travaillaient déjà chez leur père, il fallait attendre jusqu’à six semaines pour que les fournisseurs aient le temps de métalliser et de peindre les parties des remorques, il a été décidé de faire eux-mêmes les investissements nécessaires pour une installation de dégraissage, une installation de sablage et un atelier pour métallisation manuelle.

Plus tard, il y s’ajoutait une ligne de revêtement en poudre. Bientôt vint la demande d'un tiers et cette activité était devenue un département à part entière.

DE METALLISATION A RESISTANCE A LA CORROSION DURABLE

La métallisation (et certainement le système duplex avec revêtement en poudre) donne une très forte résistance à la corrosion. Chez Vabo-Yma NV c’est un système totalement manuel. Elle est applicable pour des pièces uniques et des petites séries. Pour les grandes séries, la main-d'œuvre est intensive et donc coûteux. Pour l'industrie automobile les alternatives sont les immersions dans des bains de phosphate de zinc, mais cela nécessite des investissements extrêmement élevés dans les installations et de la technologie de contrôle, ce qui est justifié seulement pour la production permanente de grande série.

Parce Vabo-Yma NV avait une grande demande pour la métallisation de grande série, qui ensuite devait être peinte en noir, mais ils ont estimé que les marges du client en fait était trop faible pour l'application de ce processus, l'entreprise familiale à la fin des années 90, a été la recherche d'une alternative. à l'époque on a trouvé chez Henkel le nouveau produit Aquence 866, un revêtement respectueux de l'environnement (brevet et produits Henkel). Il s'agit d'un système de autophorèse: un plongeon (si propice à la production en série) qui offre une protection à la corrosion et applique un revêtement noir. Parce que la couche protectrice était noire, on pouvait faire des économies sur le revêtement final après la couche résistante à la corrosion.

Ce processus, par lequel le laqueur doit strictement suivre les directives de Henkel – aussi bien en termes de construction de l'usine que du processus de son application - ont été prise en 2000 en utilisation et ont depuis été commercialisées à travers une nouvelle entité comme Yma Fe Coatings nv. L'élément qui a déclenché la recherche d'une alternative est toujours géré par la firme.

POUR DES PLUS GRANDES PIECES

Après la première application, où il a apporté une réduction sensible des coûts, sont rapidement venus des nouvelles applications: des pièces pour les éoliennes, pour la construction (entre autre des cadres de panneaux de coffrage), pour l'industrie automobile ... A cause de la nouvelle ligne et le volume de production supplémentaire l'établissement à Herk-de-Stad devenait beaucoup trop petit. Ils recevaient également de plus en plus de demande pour le revêtement de pièces de plus en plus grandes.

Des plans furent échafaudés. Cependant, le travail acharné n'a pas permis de se détendre et de prêter attention à la recherche d'un nouvel emplacement.

Puis à la fin de 2008, début 2009 est venu la crise, l'impact particulièrement lourd dans le secteur de la construction de camions, mais également pour toutes les installations exigeantes des investissement tels que les éoliennes. Il y avait soudainement du temps libre. On n’a pas perdu son temps à se tracasser, mais on à effectivement continué à discuter les plans qui étaient mis de côtés. On chercha un nouvel emplacement. Il a été trouvé en 2010 à Sint-Truiden (Saint-Trond), où un entier complexe industriel (une ancienne usine d'aromatiques) était vide. Une partie a été acheté en Août 2010 et il a été décidé que toutes les activités (remorques, la ligne pour métallisation / poudrage, la ligne d’autophorèse) déménagent de Herk-de-Stad à Sint-Truiden (Sint-Trond).

Avec Henkel on regardait déjà depuis 2008 ou étaient les possibilités pour une deuxième ligne d’autophorèse qui puisse gérer des plus grandes pièces. Une installation qui puisse gérer 7,5 x 1,5 x 2,5 m, où par exemple des semi-remorques peuvent être enrobées en une fois. En collaboration avec Henkel, toute l'installation a été conçue et sa construction a été faite par les gens de Vabo-Yma eux-mêmes. Il s'agit d'une installation entièrement manuelle, car les grandes pièces complexes exigent que l'on puisse s’adapter au mieux possible à tous les stades, de dégraissage à autophorèse à rinçage, ou au processus souhaitée par le client.

Pour la Belgique, Yma Fe Coatings nv est encore toujours le seul jobcoater qui emploi ce revêtement par autophorèse respectueux de l'environnement et c’est pourquoi qu’ils ont été lauréat de l'innovation a Eurofinish 2011.